$560 millions et le droit légal de rester anonyme

200% sur premier dépôt jusqu'à 160€ + 15 Tours Gratuits

Profitez de l'Offre !

Événement plutôt marquant dans l’univers du jeu d’argent et de hasard en Amérique, et surtout dans l’histoire du Powerball, puisqu’on apprend cette semaine que la gagnante du dernier jackpot Powerball de 560$ millions obtient le droit légal de rester anonyme. Une chose qui peut paraître tout à fait anodine et légitime dans notre pays européen, mais qui est un exploit en fait aux States. Nous vous proposons de découvrir cette belle histoire, pleine d’espoir pour les futurs gagnants de jackpots qui pourraient stresser de ce règlement un peu dangereux pour leur sécurité, il faut bien l’avouer.

Gros gains à la loterie Powerball

La loterie la plus importante aux États-Unis et au monde a trouvé sa gagnante record au début d’année 2018. Nous reviendrons plus bas de cet article pour vous proposer un rappel des faits. Mais ce qui nous intéresse à présent concerne la suite de cette histoire de gains puisque cette dernière grosse gagnante de la loterie Powerball a obtenu le droit légal de garder son anonymat. Elle est donc autorisée à ne pas révéler au public être la détentrice du jackpot monstre de 560$ millions remporté avec bonheur le 6 janvier 2018. Une chose plutôt rare, car normalement elle est contractuellement forcée de révéler son identité et d’apparaître publiquement. Par chance pour elle, un juge a statué en sa faveur, décidant que cela entraînait trop de risques par rapport à sa propre sécurité. Une nouveauté dans le pays !

Des risques de se dévoiler au grand public

Après avoir remporté son gain et bien décidée de ne pas tomber dans le piège de la célébrité, alors que son anonymat aurait pu ne pas être respecté, la gagnante du mega jackpot de 560$ millions a obtenu gain de cause. En effet, il a été prouvé au tribunal que les gagnants de mega loterie avaient tendance habituellement à regretter leurs gros gains pour différentes raisons, dont la plus évidente reste que le comportement et le regard des proches ont tendance à changer. Sans compter que le propre regard du gagnant lui-même peut tout à fait se retrouver biaisé, au point de sombrer parfois dans une sorte de paranoïa et de se convaincre du coup que les gens se comportent différemment, alors que cela peut ne pas être le cas dans la réalité.

Mais ce qui a motivé cette gagnante, dans sa quête de l’anonymat, est lié principalement aux risques physiques encourus et recensés par les nouveaux millionnaires. On sait par exemple qu’un grand nombre de ces heureux vainqueurs de gros jackpots ont en effet été cambriolés, voire même attaqués par des voleurs sans scrupules. Il en découlait alors qu’il devenait très vite impensable pour elle de prendre ce genre de risques, d’autant plus que cette gagnante altruiste et généreuse avait fortement l’intention de distribuer une belle partie de ses gains à des œuvres de charité et des associations humanitaires et variées.

Un anonymat qui avait plutôt mal démarré

Il faut croire qu’elle a eu encore une seconde fois un gros coup de chance puisque les choses avaient mal commencé pour cette gagnante qui avait d’abord renseigné son nom au dos du ticket, pensant que le règlement du Powerball l’exigeait, alors qu’il n’existe pas vraiment de règle qui exige cela sur le Powerball. Par contre, les lois sur les loteries au New Hampshire, état d’où est originaire la gagnante, exigent quant à elles de révéler son nom, son lieu de résidence et enfin le montant du jackpot remporté.

Un passage chez son avocat lui permettra alors de prendre conscience et d’avoir surtout l’assurance qu’elle n’était pas contractuellement forcée à le faire. Elle apprend même qu’elle peut contester sa déclaration. De plus, elle apprend qu’elle aurait même pu renseigner le nom d’une personne de confiance, afin que celle-ci retire les gains pour elle. Voici donc la ligne directrice de son attaque en justice, et la raison principale pour laquelle elle a porté l’affaire devant les tribunaux. Elle obtiendra une sentence favorable du juge Charles Temple qui l’autorisera alors à ne pas se déclarer publiquement, jugeant qu’outre le harcèlement probable, celle-ci prenait également le risque de se faire voler ou arnaquer. Il conclura même par : « La Cour n’a aucun doute sur le fait que révéler l’identité de la gagnante pourrait entraîner pour elle de gros risques de harcèlement, demandes et d’autres situations non-désirées. ».

Rappel des faits

Nous sommes en janvier 2018 et une participante au Powerball, qui a validé les chiffres 12-29-30-33-61 et le Powerball 26 dans le New Hampshire, se voit remporter l’extraordinaire jackpot de 559.7$ millions ! Une somme d’argent phénoménale qui sera alors payée en annuités conséquentes pendant 30 années.

On ne peut alors qu’imaginer l’état de cette joueuse au moment des faits et comprendre à présent sa réaction de vouloir rester anonyme une fois que le soufflé est retombé, car, il faut en effet au moins quelques jours pour savoir comment gérer une telle information. La dernière gagnante du Powerball, Mavis Wanczyk, s’était bien au contraire déclarée quant à elle très vite, restant la recordwoman du plus gros jackpot remporté par une seule personne avec un gain de $759 millions en août 2017.

Premier dépôt 100% jusqu'à 500€

Profitez de l'Offre !