Quand la Suède et Gibraltar s’associent au profit du jeu

Nous terminons la semaine avec une information plutôt insolite autour de l’univers du jeu de hasard puisque nous apprenons aujourd’hui que les autorités de régulation des jeux de Gibraltar et celle de la Suède s’associent pour un partenariat qui s’annonce plutôt surprenant.

Un partenariat qui fait parler de lui

Nous vous proposons donc de découvrir pourquoi l’autorité suédoise de régulation des jeux de hasard est entrée en partenariat avec son homologue de Gibraltar, la Division du Jeu de Hasard du Ministère du Commerce.

Une fusion qui affiche ouvertement un objectif bien définit qui est en fait d’améliorer le contrôle des opérateurs de jeu de hasard. C’est donc une association et surtout une étroite collaboration qui va donner la possibilité aux deux autorités de partager des informations d’intérêts communs. Sans oublier qu’en plus, les deux organismes vont pouvoir s’assister mutuellement sur le plan opérationnel.

Vers un meilleur contrôle des opérateurs de jeux de hasard

L’objectif est donc assumé et il est de mieux contrôler les opérateurs de jeux de hasard. C’est donc pour cette raison que l’autorité suédoise de régulation des jeux de hasard a décidé de s’associer avec les autorités homologues des autres pays. Une opération séduction qui n’a pas d’autres buts que d’accroître le contrôle des autorités de régulation de jeu de hasard sur les opérateurs de jeu de hasard un peu partout en Europe et c’est donc dans cette optique qu’elle a sollicité l’autorité de régulation des jeux de hasard de Gibraltar qui n’est rien d’autre que la Division du Jeu de Hasard du Ministère du Commerce du pays.

Un partenariat qui est donc effectué avec une division qui est plutôt reconnue comme étant la plus importante du pays au niveau stratégique. C’est en effet à partir de cette division du jeu de hasard que le Royaume-Uni réussit à contrôler le jeu en ligne dans certains de ses territoires d’outre-mer. Nous sommes donc face ici à un tout nouveau partenariat révolutionnaire qui va profiter tout naturellement aux deux autorités et leur permettre de disposer d’un bien meilleur suivi des mouvements des opérateurs de jeu qui sont présents dans les deux territoires.

À cette occasion, la directrice de la Spelinspektionen, madame Camilla Rosenberg, explique que certains des opérateurs de jeu qui exercent légalement en Suède ont des supports techniques et exercent aussi légalement en Gibraltar. Mais elle ajoutera également qu’après avoir signé plus tôt cette année une collaboration avec la MGA (Malta Gambling Authority), cette nouvelle collaboration avec les autorités de Gibraltar va considérablement renforcer la surveillance du jeu de hasard en Europe.

Une stratégie sur deux axes

Voici donc une collaboration qui se base sur deux axes bien distincts qui sont de partager les informations et de s’assister mutuellement et ouvertement. Une collaboration entre les autorités suédoises et de Gibraltar des jeux de hasard qui va effectivement s’articuler sur ces deux principaux axes qui sont le partage des informations sur les casinos et sur les affaires à intérêt mutuel.

Un très gros avantage partagé qui permet de profiter de l’assistance opérationnelle au besoin de l’autre, dans le respect des législations et des procédures en vigueur dans les deux pays respectifs. Cela devait forcément arriver un jour et c’est donc pour cette année 2019 que tout se met donc en place. Pour le responsable de la Division du Jeu de Hasard du Ministère des Commerces de Gibraltar, travailler avec l’une des plus importantes autorités de régulation des jeux de hasard qu’est la Spelinspektionen est un élément de satisfaction optimal.

Ce dernier ne manquera pas par la même occasion d’évoquer de nouveau leur satisfaction du fait que la Spelinspektionen partage les mêmes valeurs qu’eux. Un groupe qui apporte une importance forte et reconnue aux problématiques de responsabilité sociale, mais qui s’attarde aussi à la concurrence loyale et à la protection du joueur.

Et si on en juge par leurs nombreuses et dernières actions sur le terrain, pour réduire la criminalité liée au jeu de hasard, on se doute que les deux partenaires vont s’imposer très rapidement et il ne fait aucun doute que ces deux organismes souhaitent ici que cette collaboration soit prospère et surtout productive.

La Suède et Gibraltar s’associent pour le jeu

On peut donc imaginer que c’est probablement grâce à toutes ses qualités que l’autorité suédoise a pu séduire l’autorité de régulation des jeux de hasard à Malte. Au point de voir cette dernière prendre exactement le même chemin comme l’explique Heathcliff Farrugia, le chef exécutif de cette autorité, qui affirme dans les médias que l’institution cherche à s’ouvrir aux autres organismes, ayant créé d’autres partenariats avec les autres autorités de contrôle de jeu de hasard tout autour de l’Europe.

Un responsable qui est convaincu que c’est ici la clé pour lutter efficacement contre l’illégalité qui est fondamentalement liée aux marchés régulés d’Europe et une occasion pour nous tous, joueurs sur les jeux de casinos, de profiter d’une sécurité optimale sur les plateformes sur lesquelles nous jouons au quotidien, comme Casino777.be ou encore Circus