Le boom des jeux aux USA et au Japon

200% Premier dépôt jsuqu'à 80€

Profitez de l'Offre !

L’essor de l’industrie du jeu aux États-Unis est flagrant de nos jours et même si les jeux d’argent sont hautement contrôlés, que ce soit au niveau des casinos terrestres, des billets de loterie ou encore les courses hippiques, ils profitent cependant d’une régulation mise en place qui n’empêche absolument pas le marché d’accroître et de gagner toujours plus de nombreuses contrées. On a affaire ici à une réglementation stricte qui ne freine en rien le besoin de se divertir et de gagner de l’argent pour les joueurs. Tout comme au Japon, un continent où c’est carrément la course pour le marché des casinos. Tout l’univers des gros sous et du jeu semble effectivement se jouer entre les magnats de Macau et ceux des États-Unis. On retrouve par exemple Lawrence Ho, un très puissant et riche homme d’affaires qui a amassé sa fortune grâce au marché de Macau, s’accrocher à ses affaires pour devenir impérativement le leader du marché japonais. Un marché japonais où le coup d’envoi n’a pas encore été vraiment envoyé, même si l’autorisation d’octroyer les premières licences pour construire des casinos a déjà été acceptée par le gouvernement.

Des casinos aux États-Unis sous contrôles

Si on se penche du côté des réglementations strictes, on retrouve uniquement que les paris sportifs en termes de jeux interdits dans la plupart des États. Et c’est du côté de Las Vegas par exemple qu’il faudra se tourner pour trouver le secteur de jeux demeurant l’un des plus encadrés du continent. Dans le Nevada, il existe même des lois qui permettent l’interdiction de quelques jeux d’argent particuliers sur le territoire. Les paris sportifs ne sont donc autorisés que dans 4 États et une vingtaine pour ce qui est du côté des casinos. Mais ces restrictions touchent également le secteur des loteries.

Ces règlementations sont mises en place sous l’influence d’une forte pression religieuse qui vise essentiellement à protéger la population contre les dérives et les addictions. C’est ainsi que vous ne pourrez jamais jouer aux loteries dans des États comme l’Alabama, l’Utah ou encore le Mississippi. On trouve ici un second objectif bien plus accès vers la sécurité, qui consiste à préserver une certaine intégrité et à surtout empêcher la prolifération du grand banditisme. D’où le besoin constant dans ces États de vouloir éviter l’implantation de salles de jeu dans toutes les villes américaines.

Le changement, c’est maintenant !

Le marché des jeux d’argent engrange des milliards de dollars et constitue donc à lui seul une solution économique de grande envergure. C’est pour cette raison qu’il suscite l’intérêt de nombreuses personnalités politiques sur le sujet, qui commencent à démontrer que les normes en vigueur ne sont pas forcément avantageuses pour les États, qui devraient bien plus voir le côté rentable que procure le marché. Et pour cela, rien ne vaut de bons chiffres officiels comme ceux que relatent des études effectuées sur la loterie par exemple, un jeu qui se hisse en première place en générant 80 milliards de dollars de chiffre d’affaires, bénéficiant ainsi d’une hausse de 9 % l’année dernière.

Sont également à l’honneur le Powerball, digne remplaçant du lotto America depuis 1990 et proposant un jackpot des plus pharaoniques, profitant d’un système dénué de plafond de gains et pouvant donc proposer des sommes pouvant aller jusqu’à plus de 750 millions de dollars. Pour la petite anecdote, il est intéressant de relever que c’est d’ailleurs la somme de la cagnotte empochée par une seule personne en août 2017. Mais une chose est sûre, c’est que les établissements de jeux profitent également de cet engouement. Ils encaissant des revenus conséquents de 70 milliards de dollars, alors que la concurrence devient de plus en plus rude chaque année. En effet, il faudra compter essentiellement sur les grands casinos de jeux en ligne pour toujours devoir se démarquer et proposer toujours plus.

Des casinos incontournables au Japon

Mais si le marché aux États-Unis semble encore en bonne voie, le cas du Japon a été souvent débattu et les opérateurs de tous les pays n’ont pas perdu espoir de pouvoir s’y installer un jour. On se retrouve face à de nombreuses ouvertures de casinos sur le territoire, qui ont fait naître beaucoup de débats depuis ces dernières années. Un grand rebondissement a cependant eu lieu dans l’histoire du jeu sur le continent l’année dernière, avec le gouvernement de Shinzo Abe qui a finalisé la question, en autorisant tout simplement l’ouverture de casinos au Japon et en accordant l’octroi de licences.

C’est une récente position qui ne veut pas dire que les jeux d’argent sont absents sur le territoire pour autant, car ils ont déjà envahi le marché depuis bien longtemps déjà, mais au travers de jeux légaux comme le pachinko, très populaire ou encore les paris sur des courses de motos, de chevaux et des activités du même genre.

Une étape incontournable pour le Japon

C’est effectivement une étape incontournable pour le Japon qui reste un pays en quête de croissance, surtout au niveau du tourisme. Il doit aller de l’avant et se retrouver moins restrictif au niveau de la régulation des jeux sur son territoire, car ce secteur des jeux est en pleine expansion dans de nombreux pays d’Asie voisins. Le Japon ne cache donc pas qu’il mise de plus en plus énormément sur le tourisme, car il enregistre un très grand nombre de visiteurs étrangers. On a pu constater un chiffre avoisinant les 24 millions de visiteurs en 2016, un chiffre qui devrait être revu à la hausse pour cette année 2017. Tous les opérateurs de jeux sont donc sur le coup et veulent cibler une clientèle précise : les visiteurs venus d’Asie pour de courts séjours. Il est évident que ces deux pays vont assouplir d’ici les prochaines années, leurs lois et leurs réglementations parfois trop strictes ou sévères, pour profiter pleinement de ce nouvel essor du jeu et de l’intérêt grandissant des touristes pour les casinos et les jeux de hasard.

100% Premier dépôt jusqu'à 120€

Profitez de l'Offre !