Le plus grand casino d’Europe à Chypre

300€ Bonus de Bienvenue

Profitez de l'Offre !

L’année 2018 est pleine de surprise et démarre dans l’univers du jeu avec de nombreuses nouvelles prometteuses sur l’avenir des jeux et plus particulièrement sur le succès toujours croissant des casinos terrestres. Ces établissements de jeux multiplient leurs chantiers, leurs rénovations et des constructions se projettent de plus en plus autour du monde, pour le plus grand plaisir des touristes et avant tous des joueurs. Et c’est la ville de Chypre qui est aujourd’hui à l’honneur sur Roulette.be.

Un projet ambitieux sur Chypre

Présenté ce mois-ci comme le plus grand complexe touristique, comprenant un casino entrant dans la catégorie du plus grand du genre en Europe, Chypre risque bien de fouetter l’économie de son île d’ici 2021. Ce projet qui doit donc ouvrir ses portes dans environ 3 ans fait office de projet plutôt ambitieux, mais indispensable. Et ce sont Melco International (Macao) et son partenaire chypriote Cyprus Phassouri Limited qui ont présenté à Nicosie ce projet. Ils s’appuient sur le fait que l’île verrait naître alors le premier casino à ouvrir ses portes en République de Chypre, membre de l’Union européenne depuis 2004.

Mais tout cela à un coup et il est estimé à 600 millions €. Alors qu’il se trouvait en compétition face à sept autres prétendants, le consortium avait été désigné en décembre 2016 et le conseil des ministres avait entériné ce choix en mai 2017.

Le plus grand complexe d’Europe

Ce complexe, dont la construction est prévue à Limassol située sur la côte sud du pays, serait en fait le plus grand du genre proposé dans toute l’Europe. Et lorsque l’on constate les données sur le papier, on est en droit de s’imaginer que ce sera effectivement bien le cas. En effet, ce complexe prévoit un hôtel de 500 chambres, 11 restaurants, 136 tables de jeu, 1.200 machines et bien d’autres installations prévues sur une surface de plus de 6.000 m² ! De quoi impressionner et surtout provoquer des crises d’urticaires chez la plupart des concurrents proches.

Un projet soutenu

Nicos Anastasiades, le président chypriote, est confiant et voit ici un projet qui devrait « avoir un impact significatif sur le PIB du pays » selon lui. Il ajoutera même, lors de la présentation de ce projet : « La contribution, au sens large, du casino à l’économie à partir de la deuxième année d’opération est estimée à 700 millions €, soit 4% du PIB ». Du côté de Lawrence Ho, le PDG de Melco, ce casino, qu’il envisage de baptiser très certainement « City of Dreams Mediterranean », est une priorité pour l’entreprise. Et c’est effectivement le cas puisque ce sera en quelque sorte un projet sur un terrain inconnu pour l’entreprise, étant donné que c’est la première fois qu’elle opère en dehors de l’Asie. Un établissement qui est donc quasiment assuré de contribuer à renforcer l’attractivité touristique de Chypre, divisée depuis l’invasion en 1974 du nord de l’île par les troupes turques, en réaction à un coup d’État visant à rattacher le pays à la Grèce.

De nombreux casinos sur Chypre

Il ne faut pas oublier que des casinos fleurissent depuis quand même longtemps tout autour de la République turque de Chypre nord. Mais, dans la moitié sud, les tentatives de légalisation des casinos ne remportent pas le même succès que dans le nord. Elles ont longtemps échoué, face notamment à l’opposition de la très influente église orthodoxe. Mais ce casino changera la donne, car il s’inscrit dans le cadre d’un plan gouvernemental pour relancer l’économie de l’île, membre de la zone euro. Une manière de redresser cette économie gravement touchée par une grave crise financière en 2013, avec notamment la création de quelques futurs 4000 postes. Une crise que pourra très certainement laisser dans le passé le gouvernement lorsque ce super-casino et son immense complexe ouvriront leurs portes, laissant présager pour l’île la visite de 300.000 touristes supplémentaires par an. Un chiffre impressionnant qui contribuerait donc à développer encore davantage un secteur touristique déjà en plein essor, fort de plus de trois millions de visiteurs à l’année.

George Lakkotrypis, ministre chypriote du Commerce, parle alors d’ouverture vers « la mise en place de grands projets d’infrastructure qui n’ont jamais été réalisés auparavant dans le pays. ». Le casino est donc réellement le tout premier dossier significatif du plan gouvernemental pour relancer l’économie de l’île méditerranéenne, et va créer 4 000 emplois tout en permettant de rapporter 100 M€ par an à l’État, mais surtout de conforter le retour des touristes en offrant un établissement qui pourra concurrencer la trentaine de casinos présents dans la République turque de Chypre du Nord.

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'Offre !