Nouvelle loi sur les jeux de hasard en Belgique

200% sur premier dépôt jusqu'à 160€ + 15 Tours Gratuits

Profitez de l'Offre !

Il est plutôt rare que nous parlions de choses sur Roulette.be qui sont parfois un peu dérangeantes ou qui méritent débat. Mais nous restons chez nous aujourd’hui, en Belgique, avec cette nouvelle autour de la liste Epis qui devient en fait obligatoire pour les agences de paris.

Une nouvelle loi sur les jeux de hasard

Si vous avez raté un épisode, ne paniquez pas et laissez-nous vous expliquer ce qu’il en résulte ici. En fait, une nouvelle loi sur les jeux de hasard contraint les agences de paris à vérifier les antécédents de leurs clients en Belgique. C’est une action qui consiste à consulter la liste des interdits de jeu afin de découvrir si le nom de la personne concerné y figure ou non. Mais si le concept peut paraître légitime, il n’en reste pas moins que cette loi n’est pas vraiment ici sans conséquence…

Mais il faut savoir cependant que cette nouvelle loi a été avant tout mise en place afin de protéger les joueurs. Mais fort de constater cependant que cette dernière risque au contraire d’entraîner une autre issue. Cette réglementation qui oblige les agences de paris et les points de vente de faire appel à la liste Epis, permet donc de profiter d’un classement des interdits de jeu. Mais on pourrait très vite regretter le fait qu’auparavant, seuls les casinos et les salles de jeu terrestres ou en ligne devaient effectuer cette vérification.

Pariez, vous êtes fliqués

On peut en effet y voir ici une toute nouvelle manière d’obtenir encore un peu plus d’informations sur le parieur en question ; instaurant incontestablement en parallèle ici un climat de confiance à travers cette loi qui pourrait bien inciter finalement les joueurs à se ruer rapidement et sans complexe vers d’autres offres bien plus libres.

Ce qui signifie dans un sens que, par conséquent, une partie de la clientèle de ces agences va plutôt choisir les librairies ou encore les points de vente de presse qui proposent entre autres des machines de paris et aucun contrôle de ce genre pour ces dernières. Il faut savoir que les jeux fournis dans les cafés ou autres établissements du genre n’étaient pas réglementés jusqu’à présent, et que cela allait très bien aux joueurs.

Un durcissement des conditions d’installation de jeux

Voilà une nouvelle qui risque fort d’augmenter considérablement le nombre de joueurs sur internet et qui risque de les inciter à venir jouer toujours plus nombreux sur des plateformes en ligne comme les casinos les plus connus à l’instar de Casino777.be ou encore de Circus. Des casinos en ligne où ils seront certes inscrits et contrôlés également, mais bien plus discrètement et sans jugement de tierce personne.

Mais si ce tout nouveau projet bien récent voit le jour, c’est tout simplement parce que la semaine dernière, la Chambre a voté un projet de loi permettant de durcir les conditions d’installation de ces jeux. Le résultat est donc là et se conclu par le fait que, dorénavant, un contrôle un peu plus poussé sur l’identité des joueurs sera mis en place. Ce qui implique en fait que le joueur lui-même aura l’obligation d’introduire sa carte d’identité dans un lecteur pour se soumettre au contrôle obligatoire avant de jouer.

Mais ce n’est pas tout puisqu’une autre mesure entre aussi en vigueur avec ce projet de Loi et c’est tout simplement celui de la localisation du marchand. Une fonction plutôt logique qui va de pair avec le contrôle et qui obligera donc les agences de pari de définir s’ils auront, ou plus du tout, l’autorisation d’exercer, la loi les interdisant formellement de s’installer à proximité d’une école ou encore d’un hôpital.

En ce qui concerne la Commission des jeux de hasard, son rôle se focalisera en fait sur les gains ou encore sur les mises et les pertes ; alors que le texte prévoit également d’interdire les jeux aux mineurs et aux joueurs exclus listés dans l’application « Excluded Persons Information System » ou EPIS. Il faut savoir que par chez nous, en Belgique, les jeux en ligne gérés par les agences seront toujours interdits au moins de 21 ans et que du côté de la loterie, les options de divertissement seront non-accessibles aux moins de 18 ans.

Des joueurs qui pourraient bien aller voir ailleurs

Il faut savoir qu’en cas d’infraction, la Commission aura alors le droit de sanctionner sévèrement l’opérateur concerné. Mais fort de constater ici et surtout depuis la semaine dernière avec ce projet de loi, que dans tous les cas, la législation sur les jeux d’argent et de hasard se durcit peu à peu sur le territoire belge. Il faut dire que cette dernière profitait pendant longtemps de la réputation d’être profitable pour les gros parieurs.

Voici donc ici une toute nouvelle réglementation qui devrait largement limiter l’accès aux différentes catégories d’utilisateurs ; mais qui risque fort bien également de subir ce que l’on appelle le revers de la médaille, à savoir que cela pourrait également les inciter à aller chercher ailleurs un nouveau moyen de jouer sans forcément devoir montrer patte blanche. Allons-nous voir un plein boom dans les inscriptions sur les plateformes de casinos en ligne comme Ladbrokes ces prochaines semaines ?! Cela reste fort probable…même si l’alternative qui permet de pallier ce contrôle reste le jeu, à ce jour, dans les librairies ou encore les points de vente de presse.

200% Premier dépôt jsuqu'à 80€

Profitez de l'Offre !