Pourquoi le Casino Barrière est-il toujours dans le rouge ?

Premier dépôt 200% jusqu'à 300€

Profitez de l'Offre !

Nous sommes la fin de l’année 2018 et cette période reste propice pour l’établissement des bilans et plus particulièrement des bilans financiers.
Et si l’industrie du jeu de hasard se porte plutôt bien dans l’ensemble, celle des casinos subit parfois quelques crises inavouables comme celle du casino Barrière de Lille, dans le nord de chez nos voisins français, qui est à ce jour toujours dans le rouge et qui semble donc plutôt mal terminer 2018 et engager probablement avec difficulté 2019…

La crise au casino de Lille

Nous constatons aujourd’hui que les choses n’ont pas vraiment l’air de vouloir s’améliorer pour l’établissement de jeux situé dans le nord de la France. En effet, le casino Barrière de Lille suit son petit bonhomme de crise, après déjà quelques incommodantes années de pertes, et reste pour le coup et à ce jour toujours dans une situation inquiétante. Toujours en effet dans le rouge, il continue d’enregistrer avec brio des déficits et n’arrive malheureusement pas à se sortir de cette mauvaise passe qui commence à durer et surtout à devenir dangereuse pour les responsables.

On se retrouve ici face à un casino qui avait pourtant bien commencé son activité en faisant notamment des bénéfices durant l’année 2013. Mais au jour d’aujourd’hui, il comptabilise une nouvelle perte de 5 millions d’euros, malgré cependant une hausse notable du chiffre d’affaires…

Un contrat en cause pour la crise

Il faut dire que cette mauvaise situation est en partie due à un contrat qui tire en fait les finances du casino vers le fond.

Il faut remonter à une décennie en effet, en 2007, alors qu’il signait un contrat de délégation de service public avec la ville de Lille. Il s’agit ici d’un contrat de concession qui s’étend sur une période allant de 2007 à 2025 et qui le responsabilise donc sur une durée de 18 ans. Mais en 2007, le casino prenait cependant place dans un bâtiment provisoire, qui était alors occupé pour les besoins de l’activité. Ce ne sera que 3 ans plus tard, en 2010, qu’il pourra réellement s’installer dans son local qui restera officiel et dans lequel il est toujours aujourd’hui.

Mais pour le casino et depuis cette installation,rien ne se passe vraiment comme prévu, l’établissement n’ayant encore jamais depuis réalisé de profit. Pire encore : au lieu de faire des profits comme cela était prévu, le casino ne cesse d’enregistrer de graves pertes chaque année.

Une histoire de gros sous

Mais nous ne parlons pas ici, vous vous en doutez bien, de petites sommes, mais bel et bien de plus de 9,8 millions d’euros de pertes qui ont été comptabilisés en fait en 2012.
Si on souhaite rester optimiste pendant que le bateau coule, nous dirons qu’en 2013 on a pu voir une légère amélioration étant donné que ce montant avait diminué légèrement bien que restant une perte, jusqu’à 7,3 millions d’euros.

Il faut dire qu’avec un investissement ayant coûté 100 millions d’euros, les pertes sont plutôt conséquentes puisqu’elles sont déjà de plus de 62 millions d’euros. Et si on se réfère aux experts qui ont analysé la situation, leurs prévisions ne pointent pas vraiment vers l’optimisme puisque selon eux les choses ne devraient pas aller en s’arrangeant.

Bref, nous sommes bien ici exposés à ce qui peut tout à fait être qualifié de réelle catastrophe. Pour mieux comprendre ce qui attend le casino, il suffit de savoir que ces prédictions dévoilent en fait que le montant des pertes totales en 2025 est estimé à près de 120 millions d’euros. Surtout si rien ne change d’ici là. Mais qu’est-ce qui pourrait sortir ce casino de la crise ? Pour le moment, personne ne semble avoir la réponse si ce n’est que son avenir est entre les mains des joueurs à présent, mais aussi et très certainement, entre celles de la mairie…

Grosse perte en 2017

On relève en effet une nouvelle perte de 5 millions en 2017, ce qui place le casino Barrière de Lille dans une sale situation puisqu’il n’a de ce fait toujours pas enregistré de bénéfice pour cette année 2017 ; sachant qu’en plus que rien ne change vraiment depuis et que les pertes continuent donc de s’accumuler sur toute l’année 2018. Mais pour revenir sur cette fameuse année 2017, il faut savoir qu’elle a particulièrement été marquée par une nouvelle perte de 5,3 millions d’euros.

Mais même si ces chiffres alarmants sont loin de rassurer, ils annonçaient cependant une hausse du chiffre d’affaires qui s’élevait alors à 28 millions d’euros. On a pu assister donc ici à une augmentation de 4 %. Cela est du bien évidement à l’affluence des joueurs qui apprécient de plus en plus se tourner vers les jeux de casino en général et grâce à la notoriété grandissante des machines à sous en particulier.

On peut assurément dire ici que cette affluence précisément a réussi à mettre en quelque sorte un frein à la baisse d’activité, surtout au niveau de la restauration et des hôtels qui sont propres au complexe de loisirs.

Mais, étant donné qu’il est plus intéressant de voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide, nous pourrons dire également que cette nouvelle perte est bien moindre par rapport aux pertes des années précédentes et donc moins contraignante.

Rester optimiste malgré tout

Il ne faut pas oublier en effet que 6,4 millions de pertes avaient été enregistrées en 2016. On comptabilisait également 7,5 millions de pertes en 2015 et pas moins de 8,9 millions en 2014.

Une manière de constater ici avec plus ou moins d’objectivité une baisse progressive des pertes. Mais vous l’aurez facilement compris : cette baisse est en fait un signe de régression qui nous annonce qu’elle n’est pas suffisante ; même si le chiffre d’affaires de ce casino en perdition augmente cependant un peu plus chaque année. Mais il faut bien avouer que les prélèvements dus au contrat de concession signé avec la ville empêchent les propriétaires de profiter des revenus obtenus lors de leur activité annuelle.

La seule solution qui se peaufine alors à l’horizon pour ce casino est de poser sur la table des partenariats communaux une nouvelle négociation avec la ville, qui sonne en fait comme solution probable à diminuer cette situation de crise.
Et il ne fait aucun doute en effet que vu la situation actuelle, il va falloir avoir une discussion avec les représentants de la ville. Le besoin est réel et il faut donc revenir sur les termes du contrat histoire de voir ici une unique et légitime solution pour permettre une réelle amélioration des choses pour l’établissement de jeux de hasard de Lille.

Un besoin de renégociation avec la mairie de Lille

Il n’est effectivement nul besoin d’avoir des notions de comptabilité pour constater qu’à ce jour, il reste évident que le montant versé chaque année par le groupe Barrière à la commune de Lille est extrêmement élevé. On se retrouve ici à une taxe qui ne favorise pas du tout l’épanouissement du casino et on peut s’en rendre compte concrètement lorsque l’on apprend que durant l’année 2013, la somme de 10,1 millions avait été reversée à la ville pour paiement des redevances fixes et variables !

Il s’agissait ici d’une somme qui était même considérée comme inférieure à ses prévisions par Martine Aubry, l’ancienne ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité et actuelle maire de la ville de Lille en charge de ce partenariat aujourd’hui.

Bref, on constate donc que cette concession est inévitablement un frein réel au développement de ce casino qui ne semble pas arriver à sortir la tête de l’eau tant que la mairie ne fera pas un geste. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous espérons sincèrement qu’une révision des termes du contrat à la baisse est à ce jour envisageable pour mieux démarrer 2019. Mais si cela est plutôt simple à dire du côté de la rédaction de Roulette.be, il ne fait aucun doute que cela apparaît par contre plus comme une réelle nécessité pour maintenir le casino sur les rails que comme une simple option à étudier.

Mais si vous connaissez l’établissement, que vous y jouez parfois et que vous l’appréciez fortement, n’ayez crainte, car l’espoir n’est absolument pas anéanti ; les représentants du groupe rassurant ces derniers jours les visiteurs et adeptes de jeux de casino que de nouvelles conditions seront étudiées bien avant qu’une quelconque décision ne soit prise…

Une occasion de dire ici que la situation est donc catastrophique, mais pas encore désespérée pour le casino Barrière de Lille.

200% Premier dépôt jsuqu'à 80€

Profitez de l'Offre !