Progression et évolution du poker en ligne au Portugal

25 Spins & jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Même si on a pu constater que dans l’univers du jeu en ligne, le Portugal présentait un bilan peu satisfaisant au premier trimestre 2018, il n’en reste pas moins que le poker en ligne quant à lui séduit de plus en plus ce pays.

Le marché des jeux en ligne portugais

C’est un marché en plein essor qui continue à s’étendre. Le marché des jeux en ligne portugais se développe en effet considérablement et depuis 2017, on a pu assister à des temps glorieux pour le pays avec une année qui s’est montrée particulièrement fructueuse. Mais, même si ce secteur est sur la bonne route, il n’en reste pas moins que le premier trimestre de 2018 s’est montré plutôt décevant et inquiétant en affichant un résultat peu satisfaisant. En effet, on a pu constater que les statistiques sont en baisse par rapport au dernier trimestre de l’an dernier et que la taxation de l’État est finalement remise en cause.

Un marché pas encore très mûr

On a pu assister à des débuts glorieux qui restent plutôt légitimes, étant donné que le commerce des jeux en ligne portugais est encore tout jeune et plutôt neuf, puisqu’il a été lancé seulement depuis mai 2016. Plein de potentiel et en plein développement, ce marché connaît toujours une hausse remarquable depuis ces débuts et chaque trimestre était donc un succès flagrant. Mais cela ne l’empêchera pas cependant de subir une baisse pour ce début d’année 2018.

Les raisons de la baisse du marché des jeux en ligne au Portugal sont pourtant identifiées et on sait à peu près pourquoi les affaires ne sont pas aussi bonnes, alors que l’administration portugaise a autorisé le commerce des jeux virtuels. Une occasion ici de voir certains opérateurs nationaux se casser un peu les dents sur ce business dans lequel ils espéraient trouver assez vite leur rythme de croisière.

Ces mêmes opérateurs brandissent en fait un coupable : cela est dû essentiellement, selon eux, à une trop forte taxation. Ce qui engendre en fait des bénéfices obtenus qui sont donc légèrement médiocres, limitant de ce fait le nombre d’opérateurs actif dans le pays. Plutôt restreint, se seront en effet que sept opérateurs en tout, qui essaient de se partager une part du gâteau et qui réclament par la même occasion la révision de cette taxation qui les limite, à ce jour, à ne faire « que » 33,8 millions de chiffre d’affaires.

Une baisse significative dans les paris sportifs

Ce sont donc les paris sportifs qui sont plus ou moins touchés par cette régression. On a pu constater en effet que leur chiffre d’affaires, du premier trimestre 2018, affiche en fait un bilan de seulement 17,4 millions d’euros ; une somme d’argent conséquente pour ce CA, mais qui ne dépasse pas du tout celui acquis durant le premier trimestre dernier, marquant ici un chiffre plutôt stagnant par rapport à cette période. Mais si les chiffres baissent, le domaine le plus dynamique dans cette branche reste le football qui gouverne 75 % de ce chiffre à lui tout seul. Une aubaine cependant, lorsqu’on sait que la coupe du monde, qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie, va bientôt démarrer. Une opportunité de voir peut-être les opérateurs se remplir un peu plus les poches, d’autant plus qu’ils pensent quasiment tous que ce mondial 2018 va changer certainement la donne sur le revenu des paris sportifs.

Un domaine qui souffre d’instabilité au Portugal

Ce secteur des jeux d’argent, contrairement au secteur des jeux comme le poker sur lequel nous allons revenir ci-dessous, souffre d’instabilité. Ce qui n’empêche pas les casinos en ligne de remporter de beaux revenus pour ce premier trimestre 2018. Le régulateur SRIJ (Serviço Regulação e Inspeção de Jogos do Turismo de Portugal) a même remarqué, pour l’occasion, une croissance de 18 % par rapport au premier trimestre 2017 du côté de ces établissements de jeux en ligne. Ces plateformes de jeux virtuels ont recueilli en fait 16,4 € millions ; ce qui prouve que les jeux en ligne restent donc un actif plus ou moins instable sur le marché portugais, mais nécessaire cependant. Mais pour les rentabiliser un peu plus, les opérateurs n’ont pas d’autre choix que de demander un assouplissement des taxes de la part de l’État.

Le marché portugais du poker en ligne

C’est un marché qui, contrairement aux paris sportifs en ligne, s’élargit largement au Portugal. Il faut bien avouer qu’on a pu constater que les pays européens demeurent de plus en plus actifs dans le secteur du poker en ligne. On assiste ici à une formule qui s’ouvre de plus en plus avec des joueurs portugais qui vont rejoindre ceux de l’Espagne et de nos voisins français. Le Portugal peut donc réellement trouver ici une occasion idéale d’accéder et de profiter des nombreuses perspectives de développement dans le domaine.

Le poker en constante évolution

En effet, les joueurs portugais ne se contentent plus d’une seule offre de nos jours et vont donc s’allier à leurs voisins espagnols et français au travers d’un système qui a été officiellement mis en place pour satisfaire la majorité des consommateurs. Des principaux concernés qui auront donc ici l’occasion de bénéficier d’une affluence supérieure à d’habitude et de profiter, d’une manière concrète, des avantages qui sont indéniables sur le plan des offres et des demandes dans les jeux d’argent.

On assiste ici à une nouvelle qui arrive à point nommé puisqu’elle marque en fait la fin du monopole et de l’élargissement du partage de liquidités. Une théorie qui pourrait donc s’avérer concluante pour le Portugal, étant donné les bons résultats constatés depuis l’ouverture du marché à l’Espagne. On a pu assister à une hausse des chiffres du poker de + de 5 % de joueurs actifs, selon le rapport officiel de l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL). L’enthousiasme est donc au rendez-vous auprès des Portugais.

Premier dépôt 200% jusqu'à 300€

Profitez de l'Offre !