Quand £4 millions de gains ne peuvent pas être retirés…

Voici une histoire plutôt insolite et originale que nous avions promis de vous raconter dans notre article d’hier. Chose promise, chose due ! Nous ne plaisantons avec les promesses sur Roulette.be et c’est la raison pour laquelle nous allons donc aujourd’hui revenir sur cette toute récente histoire autour de deux joueurs qui ont gagné 4 millions à la loterie…et qui n’auront cependant aucune chance de récupérer leurs gains.

Nous allons vous expliquer en détails tous les tenants et aboutissant de cette surprenante histoire qui peut faire sourire parfois mais qui reste la preuve que le crime ne paie pas toujours…

4 millions de livres sterling à la loterie

Voici donc la petite histoire de deux chanceux qui ont remporté un jackpot de 4 millions de livres sterling à la loterie. Côté conversion, il s’agit donc ici d’une jolie somme de 4,63 millions d’euros qui est cependant à l’origine d’un sombre dénouement. En effet ; manque de chance pour les deux individus : ils n’en verront jamais la couleur. Ces deux joueurs sont en fait accusés d’avoir acheté leur billet avec une carte de crédit volée.

C’est donc un vol qui n’est pas vraiment passé inaperçu et qui explique pourquoi les organisateurs de la loterie nationale anglaise ont refusé de verser la somme de 4 millions de livres sterling à ces deux gagnants. La principale raison peut faire sourire, même si les faits sont plutôt graves. Selon le quotidien The Dailymail, les deux joueurs auraient acheté leur ticket avec une carte de crédit volée. Nous avons alors affaire ici à deux gagnants, âgés de 36 et 31 ans, qui sont tout simplement accusés d’avoir utilisé une carte de crédit volée dans le but de se procurer leur billet de loterie illégalement.

Une enquête minutieuse et payante

S’ils ont été repérés, c’est tout simplement suite à la judicieuse intervention des membres de la loterie nationale qui ont effectué une enquête légitime et indispensable très minutieuse concernant les deux fraudeurs voleurs.Les responsables de l’enquête ont commencé tout d’abord à avoir des soupçons sur ces deux gagnants lorsqu’ils ont découvert que Jon-Ross Watson et Mark Goodram ne possédaient en fait aucun compte bancaire…

Évidemment, il va de soi que le duo crapuleux n’a pas réussi à expliquer d’où provenait en fait la carte de crédit qu’ils ont utilisée pour payer ce fameux ticket gagnant ; justifiant par exemple sa possession par de farfelues explications qui sentaient bon le mensonge, comme le fait que cette carte de crédit appartenait à un ami à eux, sans donner vraiment d’autres précisions et détails sur la réponse. Une déclaration qui sera plutôt difficile à croire pour la loterie nationale et n’importe quelle autre personne dotée d’un minimum de neurones.

Les deux protagonistes iront même jusqu’à, toujours selon le journal britannique, prétendre que ce soi-disant ami était en voyage dans le nord de l’Angleterre et injoignable. Voici donc ici un argument qui a plutôt du mal à convaincre les organisateurs de la National lottery qui sont alors à ce moment précis convaincus que les deux gagnants ont subtilisé cette carte à une victime, histoire de s’acheter le billet de loterie qui fait la une de notre blog aujourd’hui.

Pas de chance pour les crapules !

Voici donc que des doutes planent sur ces deux joueurs qui profitent ici de la possession d’un ticket qui a été acheté avec une carte bancaire qui ne leur appartenait pas… Pour les besoins de l’enquête, la loterie ira jusqu’à bien évidemment tenter de joindre ce fameux John déclaré comme étant le propriétaire de la carte. Ils feront chou blanc, ce dernier étant comme par hasard injoignable.

Mais alors, que se passe-t-il dans ce genre de situation ? Et bien on se retrouve face à une entreprise de jeu qui met ici fortement en doute l’honnêteté des deux joueurs et la légitimité de la carte bancaire et du gain. Elle a décidé de ne pas leur remettre la cagnotte en se basant sur ces impressions et il faut bien avouer qu’ils ont visé juste et décidé judicieusement de garder le gain puisque finalement…leur soupçon se retrouvera fondé.

Les deux parieurs disposent chacun en effet d’un lourd passé criminel et suite à une enquête policière, on apprend alors que Mark Goodram et Jon-Ross Watson sont des professionnels de la fraude. L’un d’eux a même déjà été condamné à 22 reprises suite à des fraudes qui sont similaires à cette pratique de vol. Sans compter que, selon les autorités, celui-ci venait juste de sortir de prison pour avoir braqué une station-service….

Un adieu aux £4 millions

Il ne fait aucun doute qu’entre vol et fraude bancaire, les deux gagnants n’auront jamais la chance de profiter de leur jackpot et c’est tant mieux ! Une preuve flagrante ici que le diction « bien mal acquis ne profite jamais » a ici tout son sens et sa légitimité. À notre avis ? Et bien nous pensons qu’il serait judicieux, histoire de faire un beau pied de nez au crime, de reverser en fait l’agent de ces 4 millions de la loterie au propriétaire de la carte volée…Mais ça…c’est une autre histoire…

En attendant, et comble de l’ironie, ces deux voleurs auront tout le temps de penser à cette conclusion en prison… Nous vous invitons à consulter de nombreuses autres histoires insolites comme celle-ci sur notre portail qui n’a pour vocation que de vous informer chaque jour de tout ce qu’il se passe, en bien ou en mal, autour de l’univers du jeu, des loteries et des casinos, que ce soit des établissements terrestres ou des plateformes de jeux en ligne comme Casino777.be ou encore Circus