2019 sera-t-elle l’année des clubs de jeux à Paris ?

Jusqu'à 150€ bonus sur premier dépôt

Profitez de l'Offre !

Nous sommes le 2e jour de la nouvelle année 2019 et vous risquez de voir défiler de nombreux bilans sur des activités qui gravitent autour de l’univers des jeux dans le monde entier. Chaque début d’année est en effet l’occasion de dresser les bilans et de faire le point. Aujourd’hui, et puisque nous vous en parlions il y a exactement un an de cela déjà, il est temps de se pencher sur la question de savoir quel est l’avenir pour les clubs de jeux à Paris pour 2019…

Déjà un an !

Et oui…déjà un an que nous vous en parlions et que la loi autorise donc la création de clubs de jeux à Paris. Et si nous faisons le point sur la situation à ce jour, on peut dire qu’il n’y a pas grand-chose à dire à ce sujet si ce n’est qu’à l’heure actuelle un seul club a ouvert ses portes !

Un résultat pas vraiment surprenant, surtout lorsque l’on se souvient qu’en 2017 nous avions référencé très peu d’opérateurs enthousiasmés. Un engouement en berne principalement due au fait que les établissements avaient l’interdiction de proposer des jeux rentables dans ces clubs comme les machines à sous, la roulette ou encore le jeu de blackjack, etc.

Mais malgré ces bridages, le domaine aura connu cependant un démarrage en douceur, avec tout de même de nouveaux opérateurs qui sont attendus pour 2019.

Tranchant et Barrière sur le coup

Si on fait le point aujourd’hui, le bilan ne sera pas bien long à dresser puisqu’ à l’heure actuelle, il n’y a que le groupe Tranchant qui a lancé son club de jeu à Paris.

Vous ne pourrez donc profiter pleinement que de l’unique club Paris Elysées Club, situé rue Marbeuf et ayant ouvert en avril dernier.
Si on s’en réfère aux informations délivrées par la direction de ce club, sa clientèle se compose alors d’environ 70 % de touristes qui viennent jouer dans son club. Mais si ces prévisions sont conformes à leurs estimations, il n’en reste pas moins que la direction avoue avoir espéré un peu plus de joueurs français…Une déception ? Peut-être pas, car le marché est tout nouveau, tout beau…

Il est important de relever que l’ouverture d’autres clubs devrait fortement ouvrir plus largement ce marché cette nouvelle année. Ce sera donc ici une occasion de mieux mesurer la dimension touristique. Mais Sébastien Tranchant reste lucide et ne s’enflamme pas sur les pronostics, ayant conscience que cette offre de ses clubs restera toujours limitée, car elle s’adresse principalement à des joueurs avertis. Parmi ceux-ci, il pense tout naturellement aux joueurs de poker.

Mais le groupe Barrière ne compte pas rester sur la touche et a quant à lui également demandé une licence pour exploiter son club. Il prévoit de rénover l’Aviation Club de France, avec un projet associé qui reste un très gros chantier de grande envergure.

Mais il faut bien avouer que les lourdes procédures administratives n’aident pas vraiment les responsables à améliorer la situation et obligent donc le Groupe Barrière à ne pas pouvoir encore communiquer sa date de lancement, tout comme pour d’autres opérateurs toujours dans l’attente. Mais il faut savoir également qu’il devrait cependant être l’un des prochains à ouvrir son club.
Le club de jeux profitera cependant d’un emplacement géographique particulièrement stratégique, car étant idéalement situé en face de la brasserie Fouquet’s. Un potentiel énorme puisqu’il devrait attirer grâce à sa situation des joueurs au profil plutôt « chic » à l’image de la clientèle du restaurant.

L’Imperial Club Paris du groupe Raineau

Raineau même sans casino est dangereux. Il est en effet sur la liste des concurrents de Tranchant et Barrière et devrait donc être à la tête du prochain club à ouvrir sur Paris.
L’Imperial Club Paris du groupe Raineau est en effet prévu dans le 13ème arrondissement. Il s’agira d’un espace de jeux de pas moins de 900 mètres carrés, situé dans la galerie Massena. Une occasion de pouvoir accueillir ici les joueurs avec de nombreuses variantes de poker qui sont tout naturellement au programme.

Ce sera donc une guerre ouverte entre le groupe Barrière qui jouera de son emplacement en haut des Champs Elysées, face à l’Imperial Club Paris situé dans le quartier asiatique qui jouera très certainement sur ses nombreux types de pokers pour attirer les joueurs et des touristes, mais qui devrait très certainement aussi rencontrer quelques hostilités de la part des riverains qui commencent déjà à agiter les débats dans le quartier.

Du côté d’un autre grand nom du casino, à savoir le groupe JOA, on sait qu’il a lui aussi l’intention de disposer de son club de jeu dans la capitale. À cette occasion, on sait qu’il a déjà déposé sa candidature auprès de la commission supérieure des jeux. Il prévoit par la présente de lancer un club situé rue Royale et dont l’ouverture est prévue pour cet été 2019. Vous pouvez compter sur nous pour vous en parler lorsque cela sera le cas sur Roulette.be.

Quant à l’autre géant de l’industrie des casinos en jeux, à savoir le groupe Partouche, on reste discret et évasif en annonçant qu’on a également envie de faire partie de la fête, mais en apprenant aussi d’un autre côté, et de la bouche de son président que cette opération semble compliquée pour lui.

Vous imaginez donc bien que nous n’avons pas fini d’entendre parler de ces clubs de jeux parisiens au sein de notre rédaction et pouvez compter sur nous pour vous tenir informé de toute l’actualité qui gravite autour de nos chers voisins français.

200% Premier dépôt jsuqu'à 80€

Profitez de l'Offre !