L’histoire du baccarat

Bonus de Bienvenue 300% jusqu'à 60 €

Profitez de l'Offre !

Il n’est pas vraiment facile de déterminer qui se trouve à l’origine d’un jeu. On ne peut pas toujours déterminer quelle personne y joua pour la première fois, quel pays a vu la naissance de ce jeu en question ou encore quelle ville a été la première à l’officialiser. Tout comme il reste difficile de déterminer la date précise où a eu lieu par exemple la naissance du baccarat, jeu auquel nous nous intéressons aujourd’hui. Toutes ces questions sont relatives à de nombreuses et multiples interprétations et appropriations diverses de la part des uns et des autres et il n’est pas évident de faire la part des choses dans de telles conditions. Nous avons cependant étudié la question afin de vous proposer de suivre ici une sorte de chronologie de l’histoire du baccarat. Même si certaines informations que nous avons relevées et que nous diffusons ici pourraient être contredites par certaines personnes détenant ou ayant foi en une autre version des faits, nous vous invitons à découvrir l’histoire du baccarat.

Une origine du baccarat surprenante

Certaines personnes attestent que baccarat existait déjà au Moyen-Âge et que l’on y jouait donc à l’époque avec un jeu de type de celui de tarot. De plus, on découvre de temps à autre dans certains documents que le jeu était accompagné de cérémonies qui accompagnaient à l’époque les parties de baccarat, où de jeunes femmes vierges étaient impliquées. On se retrouvait face à un jeu où l’issue de la partie déterminait si leur destin les mènerait au temple ou à la mort sous le regard de prêtres qui observaient les jeunes femmes qui lançaient une sorte d’accessoire ressemblant à quelque chose entre un dé et une carte à jouer et pouvant prendre les valeurs 6, 7, 8 ou 9.

Un incroyable sort était destiné à ces jeunes femmes qui voyaient ici leur destin tenir qu’à un numéro. En effet, les 8 et les 9 déterminaient les jeunes femmes destinées à devenir prêtresses alors que les 7 les privaient de toute activité religieuse, ce qui impliquait alors leur bannissement et leur exclusion du temple. En ce qui concerne le chiffre le plus redouté, il s’agissait en fait du 6 qui indiquait alors purement et simplement la mort par noyade dans la mer. On a difficilement la faculté de croire que l’origine du jeu de hasard et d’argent le plus prisé de la Jet Set découle d’une histoire aussi sordide…

Un cousin d’un autre jeu

D’autres partisans partagent cette conviction que le baccarat n’est rien d’autre qu’un cousin du blackjack que l’on appelait à cette époque, comme vous avez pu le suivre lors de notre enquête sur ce jeu récente sur notre portail, le « 21 ». Mais, quel que soit son nom d’origine, celui-ci était finalement un jeu de cartes qui était apprécié et joué chez nos voisins français et plus particulièrement dans les casinos parisiens. Les principes de base de jeu étaient alors en tous points identiques à ceux du baccarat que nous connaissons actuellement, à ceci près que de nos jours, il faut s’approcher le plus, lors d’une partie de baccarat, de la valeur « 9 » plutôt que de la valeur « 21 ».

Une version italienne

Lorsque l’on évoque les origines du jeu de baccarat, vous pouvez être certain que l’Italie revient souvent sur le tapis. On sait par exemple que le terme « baccara » en italien signifie « rien » et que les défenseurs de cette thèse pensent que cela est lié tout simplement au fait que les 10 et les figures n’ont aucune valeur au baccarat. Mais il existe cependant deux écoles au sein même de ceux qui voient en son origine ce pays. Une première école attribue la paternité du jeu à Felix Falguierein, un personnage plutôt mystérieux dont on ne sait pas grand-chose et la seconde école se tourne vers Lino Bussoli, un banquier des Abruzzes bien connu pour ses nombreuses escroqueries et qui aurait eue selon des dires, les oreilles tranchées en guise de punition pour ses mauvais agissements et ses tromperies. On ne sait pas vraiment si un peu vérité se cache derrière une de ces versions, mais on peut facilement imaginer qu’elles font partie de cette aura de mystère qui contribue à donner au baccarat le succès qu’on lui connaît à présent.

Un jeu stratégique

L’aura de mystère justement qui entoure le baccarat fait penser à certaines personnes qu’il s’agit d’un jeu d’une extrême complexité, qui serait réservé à des élites intellectuelles, alors qu’il n’en est rien du tout. Même si le baccarat répond à des règles que tout joueur se doit de respecter, il reste un jeu tout à fait abordable comme le poker ou le blackjack, et très divertissant. En effet, aucun talent personnel n’est particulièrement requis pour jouer au baccarat et il reste donc quasiment impossible d’être considéré comme un bon ou un mauvais joueur de baccarat. Chacun a donc sa place à la table où le rôle du joueur consistera à opter en première décision pour la banque ou plutôt pour le joueur. Une fois que votre décision est prise, il vous suffit de rester concentré sur le jeu afin d’en connaître l’issue, ce moment du jeu qui consiste simplement à attendre le résultat du tirage de ce jeu qui vous permet de pouvoir commencer et arrêter de jouer à tout moment et de ne subir donc aucune pression.

Des astuces exclusives pour gagner au baccarat

Nous allons vous donner rapidement quelques conseils afin que vos parties de baccarat soient toujours synonymes de plaisir et de gains. La première chose à savoir, c’est qu’il ne faut jamais miser sur l’égalité, car cette probabilité reste particulièrement très faible. En second conseil, nous pourrions vous aviser de ne jamais oublier de prendre en considération les commissions, car une commission de 5 % doit être payée au casino pour chaque mise gagnante. Il faudra donc ne pas oublier de l’intégrer dans le calcul de vos budgets de jeu. Et enfin pour conclure, n’oubliez pas le hasard est le seul maître ici, alors laissez-le guider les choses et faites-lui confiance sans vous souciez des tendances et des chances soi-disant accrues dans telle ou telle direction.

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'Offre !