Johnny Moss, une autre légende du poker

Premier dépôt 200% jusqu'à 300€

Profitez de l'Offre !

Johnny Moss est né le 14 mai 1907 à Marshall, au Texas, avant de grandir à Odessa. Il est décédé le 16 décembre 1995, en laissant son empreinte de joueur professionnel de poker dans l’univers des casinos. Débutant sa carrière de joueur en s’initiant aux différentes techniques de triche, il fut alors engagé dans les casinos pour repérer et faire partir à son tour les tricheurs. Pour la petite anecdote, c’est d’ailleurs pendant son travail et donc qu’il surveillait les parties, qu’il a appris à se perfectionner au poker, se retrouvant alors très vite plongé dans la passion du jeu, qui l’amènera ensuite à devenir, deux ans plus tard, « rounder ».

Il fait partie de ces joueurs qui ont marqué l’histoire du poker en le rendant populaire et en remportant des tournois de prestiges comme le Main Event lors des World Series of Poker en 1970, 1971 puis en 1974. Même s’il ne recevra alors, en guise de prix, qu’une simple coupe en argent lors du tournoi de 1970, il commencera à remporter de belles sommes en ayant participé au WSOP de 1970 à 1995, où il gagnera alors 8 bracelets et 680 000$ de gains. Il réussira même à terminer à la fois 1er et 2è des premiers WSOP et a participé au heads-up le plus légendaire du poker. Membre du « Poker Hall of Fame » en 1979, il sera surnommé « Grand Old Man » pour son grand âge et sa grande connaissance du jeu jusqu’à son décès en 1995.

Johnny Moss et Le Grec

On a tous déjà entendu parler de la belle histoire, la plus connue du poker, de Johnny Moss et du Grec. Nous sommes alors en 1949, à Las Vegas et un homme à la réputation plutôt douteuse du nom de Benny Binion, reçoit une demande anodine d’un millionnaire qui se fait appeler Nick « The Greek » Dandolos. Ce personnage fortuné lui demande de trouver un joueur talentueux et assez endurant pour organiser une partie. À cette époque, Binion n’hésite pas vraiment, sachant que Johnny Moss est alors le meilleur joueur du monde. Il rencontre donc Moss et lui dit : « J’ai cette partie pour toi. Tu veux faire quoi ? ». Moss répondra alors « Quitter la ville ». Mais il acceptera au final, et on peut assurément l’en remercier, car il y a de grandes chances pour que les WSOP n’aient jamais vu le jour et pour que Moss ne soit jamais devenu le « Grand Old Man » du poker, sa première légende, s’il avait refusé ce challenge. Il s’est assis en face de Nick « The Greek » et il a joué devant des spectateurs privilégiés qui ont pu assister au match, à la demande de Dandolos…ce sera alors la partie la plus longue de l’histoire du poker.

La partie de poker la plus longue de l’histoire

Les premières heures, la table était scrutée par quelques spectateurs. Mais au fil du temps, de nouveaux sont arrivés pour s’installer derrière les fenêtres du Holiday Hotel Resort, avec l’espoir ultime d’apercevoir les joueurs. Et c’est pendant cette partie que Dandolos, arrivant à court de jetons, déclarera ce qui allait devenir une phrase légendaire du poker : « M. Moss, je vais devoir vous laisser partir. ». Pourquoi légendaire ? Et bien tout simplement parce que la partie avait démarré cinq mois plus tôt ! Les deux hommes se sont affrontés pendant 5 mois, où les deux joueurs avaient écumé toutes les variantes du poker, avec des pauses uniquement pour dormir. Moss bâtira alors sa légende sur cette partie en remportant entre 2 et 4 millions de dollars.

Passer de la triche aux WSOP

Johnny Moss a appris à jouer au poker alors qu’il n’était âgé que de seulement 10 ans. Très vite, lors de son adolescence, des tricheurs expérimentés lui ont appris alors à dealer depuis le dessous du paquet. Ils lui feront également découvrir d’autres manières de berner ses adversaires. Moss mémorisera alors tout ce qu’il voyait et ce qu’on lui apprenait, mais sans jamais l’utiliser à son avantage, selon ses dires, même si quelques rumeurs veulent tout de même qu’il ait dérogé à ses principes en 1970, à l’occasion des WSOP. Ses débuts dans la triche et surtout ses connaissances de méthodes pointilleuses le pousseront alors à commencer à travailler comme « espion » dans les casinos. Il avait alors pour mission de s’assurer que les parties se disputaient sans triches, et donc de manière correcte. Il deviendra ensuite joueur, et deviendra même professionnel alors que le jeu reste encore illégal au Texas.

Le tout premier World Series

Benny Binion, temporairement sorti de prison en 1970, avait rassemblé les meilleurs joueurs du pays à Las Vegas. Il permettra alors au poker de faire la une des journaux dans tous les États-Unis, pour la première fois. Il baptisera alors son tournoi les « World Series of Poker ». Johnny Moss, réputé pour être un joueur de grande classe, était bien évidemment présent au tournoi, étant à ce moment l’un des joueurs les plus connus dans le milieu. Il remporta les premières World Series, bien que le vainqueur ait été défini de drôle de manière. En effet, la partie ne s’est pas jouée en freeze-out, mais plutôt sous forme de cash game, où les 7 participants de l’époque ont dû voter pour le meilleur d’entre eux à la fin de la partie. Évidemment, chacun ayant voté pour lui-même, il a fallu accepter de revoter pour un second tour, afin de déterminer cette fois le deuxième meilleur joueur, selon eux. Et c’est Moss qui reçoit alors le plus de votes.

Le second tournoi des World Series qui auront lieu alors l’année suivante, prend une tournure bien plus proche que ce que l’on retrouve dans les tournois de nos jours puisqu’il s’agissait alors de remporter de l’argent. Et c’est Moss qui le remporta encore une fois en encaissant 30 000 $, alors qu’il affrontait 6 joueurs présents pour le Main Event de ces deuxièmes WSOP. Le fondateur Benny Binion était extrêmement optimiste quant à l’avenir des WSOP. Il affirma dans une interview qu’il pensait pouvoir attirer jusqu’à 20 joueurs lors des prochains WSOP.

Johnny Moss et les WSOP

C’est en 1974 que Johnny Moss sera à nouveau sacré champion du monde officieux, remportant cette fois la jolie somme de 160 000 $. Ce sera alors précisément cette victoire qui lui permettra de devenir le premier joueur à remporter le tournoi trois fois, une performance que seul Stu Ungar arrivera alors à réitérer par la suite. En 1979, Moss fait alors son entrée dans le Hall of Fame du poker, remportera 8 bracelets et participera à tous les WSOP de 1970 à 1994.

Premier dépôt 100% jusqu'à 500€

Profitez de l'Offre !