Les paris sportifs bientôt légaux partout en Amérique

Bonus de Bienvenue 300% jusqu'à 60 €

Profitez de l'Offre !

La nouvelle vient de tomber cette semaine et nous allons donc vers la légalisation des paris sportifs partout en Amérique. En effet, la Cour suprême à Washington a aboli lundi 14 mai 2018 une loi. Mais pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de la loi interdisant les paris sportifs dans 46 des 50 États américains. Une décision qui risque d’être profitable à beaucoup, ouvrant ici un marché estimé à des dizaines de milliards de dollars. Et aujourd’hui, bouleversement qui mérite toute l’attention de Roulette.be : la haute cour a donné raison au New Jersey, l’Etat qui se bat depuis des années pour obtenir ce fameux droit.

Un nouveau marché aux States !

Même si les Américains sont à l’origine de la création des machines à sous et des casinos géants, il faut bien avouer qu’il leur manquait ce petit concept de jeu autour des mises d’argent sur des paris. Mais c’est une interdiction qui est donc à présent levée et qui va leur permettre de pouvoir s’adonner à de nouveaux jeux. D’autant plus que les États bénéficient en parallèle d’une importante manne financière. Vous pouvez vous imaginer que cette décision a provoqué une euphorie boursière chez de nombreux prestataires qui n’attendaient que ça depuis des décennies. On se satisfait amplement de la situation par exemple et en particulier chez les casinos et les sociétés spécialisées, comme le Britannique William Hill, mais aussi sur les champs de courses qui n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction dans les médias.

Vers une fin des paris clandestins

Il y a fort à parier en effet que cette décision de cette seconde semaine de mai risque d’enrayer un tant soit peu le marché illégal des paris. Et si cela est à ce jour possible, c’est tout simplement parce que les sages de la plus haute juridiction américaine ont estimé que la loi de 1992 en vigueur violait la Constitution.

Il s’agissait alors pour eux de dénoncer les incohérences de ce texte qui avait banni les paris sur les sports professionnels et universitaires, sauf dans quatre États. En effet, les paris existaient déjà dans le Delaware, mais également dans le Nevada, l’Oregon et enfin le Montana…Un texte qui avait alors été approuvé et adopté par le Congrès dans le but de voir ici une législation attribuée au nom des valeurs sportives, de l’intégrité des compétitions, mais également pour favoriser la protection de la jeunesse.

Alors qu’il essuyait des revers systématiques devant les tribunaux jusqu’à ce lundi 14 mai 2018, Chris Christie, à l’époque gouverneur républicain du New Jersey, avait entamé une lutte de longue haleine contre ce texte. On avait même pu retrouver Donald Trump, actuel président des États-Unis, se retrouver confronté aux difficultés de ses établissements de jeu à Atlantic City. Une position qui l’avait donc obligé à faire également campagne pour la légalisation des paris sportifs, voyant ici une éventuelle planche de salut avant de voir son empire devoir se séparer de ses casinos en faillite.

La ligne de défense de M. Christie était plutôt judicieuse puisqu’il plaidait un nécessaire pragmatisme dans la légalisation du pari, alors que les jeux d’argent et les loteries sont déjà largement implantés aux quatre coins des États-Unis. Il appuyait donc ses arguments en soutenant le fait que légaliser ce domaine permettrait de porter un coup aux paris sportifs clandestins et donc de profiter au gouvernement et aux caisses des États, mettant alors la main sur un marché annuel estimé selon l’American Gaming Association à environ 150 milliards de dollars.

M. Christie tweetera alors, après que la Cour suprême ait rendu sa décision à la majorité de six de ses neuf juges : « Un grand jour pour le droit des États et le droit de leurs populations à décider par elles-mêmes ».

Des retombées économiques flagrantes

Mais on pourra également assister à des retombées économiques de cette décision qui pourraient être plutôt rapides, surtout du côté des principaux intéressés comme la firme DraftKings, qui est à ce jour un géant des jeux sportifs virtuels en ligne, qui en a profité pour rebondir immédiatement et pour saisir cette occasion en annonçant lundi même, qu’il se lançait dans les paris sur les résultats sportifs réels.

Son directeur général, Jason Robins, a par ailleurs salué cette décision en déclarant : « une bonne nouvelle pour les millions d’Américains qui parient actuellement 150 milliards de dollars par an sur le marché noir, par le biais de bookmakers à l’étranger. ». Globalement, on peut constater que la plupart des établissements qui profiteront bien évidemment de cette légalisation se félicitent de cette occasion énorme créée ce mois de mai par la Cour suprême. Certains ont déjà pris de l’avance en travaillant en amont de cette décision dans la perspective de ce jour et se frottent à présent les mains du résultat.

Enfin, il faut savoir que chaque Etat va légaliser en fait les paris de façon différente. On pourra donc facilement imaginer que cela va mettre les fédérations sportives et peut-être aussi les universités, sous pression, les obligeants à adopter des règles assurant l’intégrité du sport, même si on a pu se rendre compte que le consensus contre les paris sportifs s’était craquelé ces dernières années au niveau des fédérations sportives. On se souviendra par exemple de cette tribune préconisant un virage complet sur la question du commissaire général de la NBA, Adam Silver, en 2014.
On se retrouve ici face à une décision qui va radicalement changer les habitudes des joueurs et d’une décision de la Cour suprême qui peut être prise comme un revers violent pour des groupes religieux chrétiens et musulmans, qui avaient quant à eux toujours exprimé leurs refus de voir ce genre de texte de loi reformé et qui avaient adressé aux juges des argumentaires contre l’expansion des paris sportifs en Amérique. Le monde change, les mœurs évoluent et les joueurs ne peuvent que s’en satisfaire. Alors, chez quels sites de paris sportifs allez-vous vous inscrire pour parier en ligne aux États-Unis à présent ?

Premier dépôt 200% jusqu'à 300€

Profitez de l'Offre !