Qui est donc Antonio Esfandiari, le Magicien ?

100% Premier dépôt jusqu'à 120€

Profitez de l'Offre !

Nous vous proposons de découvrir aujourd’hui un joueur de poker professionnel au parcours plutôt atypique puisqu’il est également…magicien. Antonio Esfandiari est en effet un ancien magicien professionnel qui est assurément devenu avec le temps l’un des joueurs de poker les plus attachants du milieu. Il est en quelque sorte une authentique superstar aux yeux de la communauté des joueurs de cartes.

Mais qui est donc Antonio Esfandiari ?

Alors qu’il est originaire de Téhéran, en Iran, Esfandiari, né Amir Esfandiari le 8 décembre 1978, déménage aux États-Unis en suivant ses parents en 1988. Alors qu’il ne connaissait pas vraiment l’anglais, il se rendit cependant à l’école de sa nouvelle terre d’accueil, et fit preuve de pugnacité en apprenant la langue en moins de six mois. À cause de moqueries à l’école, il changea son prénom en « Anthony » et reprendra ensuite son prénom original « Antonio » plus tard, lorsqu’il sera alors âgé de 19 ans.

Il grandira alors à San Jose où il deviendra rapidement une sorte d’étudiant modèle. Une fois qu’il a réussi sa Terminale, il change alors et prend goût aux sorties, à la fête et il quitte très vite le domicile familial, alors qu’il est à peine âgé de 17 ans. Débrouillard, il trouve rapidement un appartement par ses propres moyens et paiera alors ses loyers et ses factures en travaillant en tant que serveur. Mais l’univers festif prend le dessus sur lui et cela se fait ressentir sur ses dernières années d’études.

Les débuts de magicien d’Antonio Esfandiari

Il commence alors à se demander de quoi sera fait son avenir, jusqu’à ce jour fatidique où, attendant les commandes de ses clients à table, il découvre un barman exécuter un tour. Ce sera alors son premier contact avec la magie. Bluffé, surpris, excité et vraiment impressionné, il court alors pour se rendre au magasin de magie le plus proche du restaurant, pour demander à un responsable comment pouvait bien fonctionner le tour auquel il venait d’assister. Il tombera alors dans l’univers de la magie, et commencera à assurer le show en faisant le spectacle, adjoignant la magie à son boulot de serveur. Les pourboires augmentent, le plaisir s’intensifie en lui et il finira par laisser tomber complètement la partie serveur pour finir par se produire en spectacle. « Magic Antonio » était né, une graine de grand artiste qui était capable de se faire 300 à 400 $ en une heure, juste avec ses tours. Il s’entraîna alors près de douze heures par jour pendant deux ans.

Les débuts au poker d’Antonio Esfandiari

C’est à cette même époque où il se cherche en tant que Magicien, qu’Antonio Esfandiari est en colocation avec un joueur de poker professionnel. Ce joueur lui suggérera alors de tenter sa chance aux cartes et malgré son âge qui l’interdit de jouer légalement, il arrivera à trouver le moyen de s’inscrire et de surtout gagner de l’argent dès le premier tournoi auquel il participe. Le voilà alors accroché au jeu et bien décidé à ne plus faire vraiment disparaître des lapins dans son chapeau, mais plutôt à faire apparaître des carrés d’as ou des quintes flush royales sur le tapis. Il révélera un peu plus tard que les deux professionnels qu’étaient ces deux locataires, se complétaient à merveille aux tables de poker. Il avoua même que ses qualités de magicien lui permettaient alors d’apprendre à jauger le comportement humain, étant pour sa part tout à fait capable d’utiliser cette compétence aux tables de jeu, à son avantage.

La rencontre d’Antonio Esfandiari avec Phil Laak

Les histoires de ces joueurs sont passionnantes, car on y retrouve toujours des petites anecdotes croustillantes, plus particulièrement autour des rencontres qu’ils font avec d’autres joueurs de poker professionnels pendant leur parcours ou leur carrière. Lorsqu’ Antonio évolue et intègre le poker à hauts enjeux, il rencontre par hasard un camarade de jeu du nom de Phil Laak autour d’une table durant les WSOP.

Fidèle à lui-même et à sa seconde passion pour la magie, il enthousiasme alors les autres joueurs au moyen des plus pertinents de ses tours de magie. Mais il se retrouva alors confronté à Laak qui semblait plus intéressé par le moyen de trouver et déceler les astuces de ses tours, plutôt que de s’en ébahir et s’en amuser. Cette attitude aura pour conséquence d’agacer Esfandiari qui changea alors tout naturellement de table pour fuir ce rabat-joie qui le suivra cependant, jusqu’à ce que les deux hommes commencent à discuter, sympathiser et finalement devenir rapidement amis.
Un jour, Phil Laak, également connu sous le surnom « The Unabomber », ira se rendre à la Bay Area pour rendre une petite visite à son nouvel ami Esfandiari. Les deux hommes finiront par partager un toit et allaient ensuite, un peu plus tard, connaître tous les deux la gloire sur le circuit poker.

Les premiers grands débuts d’Antonio Esfandiari

C’est en 2002 qu’il se fait un nom en participant au WPT 49’er Gold Rush Bonanza, où il surpassera alors le grand Phil Hellmuth qui finira juste derrière lui. Il se classera au final à la belle et honorable 3e place et remportera 44 000 $, marquant ici son premier tournoi majeur remporté. Mais cela restera des broutilles par rapport aux futurs gains qu’il empochera ensuite très rapidement. Et c’est en 2004 que le joueur assoit alors un peu plus sa place dans l’histoire du poker, en battant 382 joueurs, dont Vinny Vinh en heads-up, pour remporter les 1,4 M$ de la première place au L.A. Poker Classic à Los Angeles, devenant ainsi à l’époque le plus jeune joueur de l’histoire à gagner une épreuve du WPT. Il se fera alors un petit plaisir personnel en s’offrant une Dodge Viper et un costume Armani avec l’argent.

L’ascension d’Antonio Esfandiari

Esfandiari frappe à nouveau très fort, quelques mois après son succès au L.A. Poker Classic. Il participe alors aux WSOP et bat Phil Nguyen dans l’épreuve de Pot-Limit Hold’em à 2 000 $. Il remportera alors ce jour 184 860 $ mais également son tout premier bracelet de Champion du Monde ! Dans la foulée, il déménagera ensuite à Las Vegas pour y rester pour de bon et prendra une énorme place sur la scène du poker. Mais c’est l’année 2009 qui sera particulièrement intéressante et propice pour Antonio. Il profitera de deux places payées aux WSOP dont une superbe 24ème place dans le Main Event remporté par Joe Cada, remportant alors 352 832 $. Il encaisse ici son deuxième plus gros gain à ce jour, après les fantastiques 1,4 million gagnés au WPT de 2004.

Ses gains continueront de s’envoler avec un total en tournois s’élevant à quelques 3,7 millions de $ à la fin 2010, suite notamment à quatre nouvelles places payées l’année suivante. Avec un total de plus de 26 400 000 $ gagné en tournois dont un titre WSOP à 18 346 673 $ au tournoi à un million de dollars l’entrée, le Big One for One Drop en 2012 (dernier grand tournoi auquel il s’est fait remarquer) Antonio Esfandiari est actuellement deuxième au classement des plus gros gagnants de tournois.

200% sur premier dépôt jusqu'à 160€ + 15 Tours Gratuits

Profitez de l'Offre !