Comment démasquer un bluff au poker ?

300€ Offerts + 25 Tours Gratuits

Profitez de l'Offre !

Si le bluff est utilisé dans de nombreux jeux de société, c’est bien au poker qu’on le retrouve le plus souvent ; où il est employé un peu parfois comme une tradition. Nous vous proposons donc de découvrir quelques astuces qui vous permettront de détecter si votre adversaire bluff, afin de démasquer votre malfaiteur à la table !

Déceler le bluff

Analyser et apprendre à connaître les joueurs qui vous affrontent à la table est important pour anticiper. Et remarquer assez rapidement ses signes de faiblesse et de malaise sera alors un avantage pour vous. On remarque souvent qu’un joueur qui bluff dans une partie de poker, aura toujours tendance à vouloir s’occuper à faire autre chose. À moins de savoir contrôler son comportement ou d’envoyer de faux signaux, l’attitude du joueur et son langage corporel ne démentent généralement pas. Certains gestes sont typiques comme se gratter le dessous du nez. Certains éléments de son corps peuvent également le trahir comme ses paupières par exemple, qui deviendront plus actives en signe de réflexion ou son cœur qui s’emballera et se mettra alors à battre sûrement plus rapidement que de moyenne, l’obligeant à user de stratagèmes farfelus en devant faire des efforts considérables pour camoufler son stress. Chez certaines personnes, vous pourrez même constater un bluff grâce à ses joues ou à ses oreilles qui pourraient bien se mettre subitement à rougir au moment du mensonge.

Mais tout ceci est bien évidemment à prendre en considération si vous jouez entre amis ou avec des personnes qui ne sont pas issues du milieu professionnel du jeu. Dans le cas de la présence à la table d’un escroc doué ou expérimenté, les signes seront bien plus difficiles à distinguer, voire même parfois impossibles à déceler. Et c’est ici qu’il va falloir creuser un peu plus la question pour démasquer le bluff d’un fourbe d’expérience. Il vous faudra impérativement chercher des signes moins visibles et bien plus subtils pour démasquer le bluffeur. En premier lieu, sachez que sa respiration peut être une bonne indication et n’oubliez pas que les signes de stress peuvent être perçus même sur les meilleurs joueurs. Si vous suspectez par exemple un joueur de vouloir bluffer, il vous suffit parfois de juste regarder son visage au moment de son tour de jeu et vous pourriez bien parfois déceler une brève expression éloquente de quelques centièmes de seconde se manifester sur son visage pour le trahir inconsciemment. Nous n’avons jamais dit qu’il était facile de démasquer un bluff au poker…mais il existe des méthodes pour y arriver.

Enfin, vous serez qu’il sera plus fréquent de voir des bluffer lors de parties avec des enjeux financiers par exemple (parties de poker avec cave). En effet, plus le risque est important et plus les signes risquent d’être exposés intensément.

Une respiration contrôlée

La première chose à savoir, c’est qu’un bluffeur fera habituellement tout son possible pour rester discret, comme s’il était dans une pièce fermée, face à un animal féroce et dangereux qui dort et qu’il ne souhaite pas réveiller pour ne pas se faire dévorer vivant dans cet espace clos et fermé. Et c’est un comportement logique qui suit un réflexe naturel : quand vous avez peur, l’une des réactions naturelles est de ne pas bouger, de faire le moins de bruit possible pour ne pas attirer l’attention de l’autre sur vous. Pour repérer un bluff via cette procédure, il vous suffit d’examiner si la personne que vous suspectez de bluffer a tendance à bloquer sa respiration et à se figer.

Un excès de confiance

C’est la tendance totalement à l’inverse de ce premier point que nous venons de voir ensemble. Un bluffeur pourrait tout à fait se montrer plus détendu, voire même parfois trop détendu pour être sincère. Habituellement, lorsque le bluffeur est persuadé que c’est un bon menteur et qu’il maîtrise son jeu, il peut parfois provoquer en souriant plus que d’ordinaire, se sentir bien plus à l’aise, s’imaginant être déjà en position dominante tout en faisant passer un message clair et précis : « J’ai un meilleur jeu que toi, je le sais, et toi tu doutes. Je te mens, tu ne le sais pas encore ! ». Mais il arrive bien souvent que ce genre de bluffeur arrive au final à en faire des caisses et vous pourrez vite le remarquer, car celui-ci aura alors tendance à parler plus fort que d’habitude ou de poser ses jetons sur la table de manière bien plus vive que d’habitude.

La traitrise du sourire

Il existe une méthode quasi infaillible pour découvrir un bluff. Il vous suffit parfois de juste poser une question au joueur. Si celui-ci vous répond en esquissant un très léger sourire, à l’image même d’un petit un rictus, c’est qu’il est certainement en train de se moquer de vous et de bluffer. C’est infaillible, car, consciemment ou inconsciemment, celui-ci trouvera alors la situation forcément cocasse. À moins qu’il ne jubile de se sentir supérieur et d’en être certain.

Le regard qui parle de lui-même

On a souvent tendance à croire qu’un menteur évitera toujours le regard pour ne pas se faire griller. Mais il faut savoir que c’est bien souvent le contraire qui arrive. Lorsqu’une personne ment ou bluffe, elle aura souvent la fâcheuse tendance à vous regarder droit dans les yeux, fixement comme pour vous défier du regard et tenter de vous convaincre qu’elle dit la vérité, les yeux dans les yeux. Parfois, cela peut durer même longtemps, laissant penser à quelqu’un qui essaierait de vous hypnotiser.

Et les jambes dans tout ça ?

Depuis tout petit, nous avons appris naturellement les rudiments du mensonge et avons réalisé que le pire ennemi pour nous trahir était le visage et ses expressions. On ment surtout parce qu’on essaie d’embellir la vérité, souvent parce qu’on pense que cette vérité donne une mauvaise image de soi ou pour cacher quelque chose dont on n’est pas fier ou qui pourrait être à notre avantage s’il reste secret…comme le bluff au poker justement. Comme nous sommes tous devenus avec le temps des experts en mensonges, nous contrôlons plus ou moins bien notre visage, nos émotions ou encore notre regard. Mais il faut savoir que plus on s’éloigne du visage et moins nous contrôlons nos propres émotions. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes par exemple n’exercent pas souvent de contrôle sur leurs jambes, qui pourront alors les trahir au moment de vouloir bluffer. Si vous constatez que les jambes changent brusquement d’attitude, en se figeant par exemple ou en bougeant beaucoup plus rapidement et nerveusement, cela pourrait bien dire que votre adversaire à la table aimerait particulièrement fuir la situation avant de se faire attraper.

Le pouls

Le pouls est une des raisons pour laquelle vous retrouvez de nombreux joueurs aux tables de poker, et surtout dans les tournois professionnels, porter des habits qui cachent en partie leur cou, comme des cols ou encore des sweats à capuche. À moins d’être extrêmement bien entraîné, un joueur sait qu’il joue gros lorsqu’il bluff et que son pouls s’emballera forcément au moment de son « méfait ». Mais il sera difficile de contrôler son pouls sans sortir un stéthoscope…pas vraiment autorisé aux tables de poker…

Il faudra faire preuve alors de concentration et d’observation hors du commun pour déceler le signe en vous attardant sur la carotide, l’artère qui passe par la partie longitudinale droite du cou. En effet, si le pouls est élevé, vous pourrez observer la peau battre de manière rythmée. Mais encore faut-il avoir un œil perçant pour le faire et cela reste assez difficile à mettre en œuvre…mais pas impossible…puisque certains usent des stratagèmes pour masquer justement leur cou avec des vêtements…Même si on peut contrôler ses émotions et son regard, il est cependant bien plus difficile de contrôler les battements de son cœur.

Les gestes pacificateurs

Nous terminerons notre petit tour des techniques avec les gestes « pacificateurs ». Il n’est pas toujours facile de prendre la parole en public, et cela peut s’avérer encore plus dur lorsque c’est pour mentir. Que ce soit pour des parties entre amis ou des tournois professionnels, nous avons tous instinctivement ces gestes et ces habitudes que nous avons prises durant notre vie et qui nous détendent tout en rassurant et nous apaisant lors de moments tendus. On peut constater par exemple que les femmes ont souvent tendance à se toucher, se caresser le creux du cou, voire à jouer avec un de leurs bijoux qu’elles portent. Les hommes quant à eux ont plutôt tendance à se passer la main dans les cheveux ou à se gratter l’arrière de la tête, dévoilant ici un fort moment de stress.

Serez-vous capable de griller vos amis ou les joueurs à la table ? Même si ce n’est pas aussi facile à faire qu’à lire, nos conseils sont cependant très astucieux et vous devriez les prendre en compte lors de vos prochaines rencontres autour d’une table de jeux.

Bonus de Bienvenue 300% jusqu'à 60 €

Profitez de l'Offre !